Home page
  Muzeul Piatra-Neamţ
Prezentare
Expoziţia virtuală
C.I.C.C.C.
Rev. Memoria Antiquitatis
Colecţia B.M.A.
  Complexul Muzeal
Repere cronologice
Constantin Matasă
Editura "C-tin. Matasă"
Fundaţia cultural-ştiinţifică
  Muzee
Muzee de Istorie
    Piatra-Neamţ
    Roman
    Bicaz
    Târgu-Neamţ
Muzee de Artă
Muzee de Etnografie
Muzee de Ştiinţele Naturii
Muzee Memoriale
  Amenajări muzeale
Curtea Domnească
Cetatea Neamţ
  Cuprins   /   Site map
 
  Le Centre International de Recherche de la Culture Cucuteni   -   Presentation
Sur la coordination de Complexe Départemental des Musées de Neamt
  • Address: Str. Mihai Eminescu nr. 10, Piatra Neamt, ROMANIA
  • Phone / fax: 0040.233 - 21.74.96; 21.81.08
  • eMail: cmj@neamt.ro


Le Centre International de Recherche de la Culture Cucuteni



L’apparition, le développement et l’essor du Musée Archéologique Régional de Piatra-Neamt (aujourd’hui le Musée d’Histoire et d’Archéologie Piatra-Neamt) là où fonctionne de nos jours le Centre International de Recherche de la Culture de Cucuteni, sont néanmoins liés à la recherche des stations appartenant aux cultures Precucuteni et Cucuteni de la zone sous carpatique de la Moldavie, l’activité de certaines personnalités culturelles et scientifiques de Neamt à la connaissance du trésor énéolithique de la Roumanie en étant signifiante.

Constantin MatasaAux plus de 70 ans depuis la fondation de l’institution par le prêtre Constantin Matasa (en 1934), les remarques de l’académicien Radu Vulpe inscrites dans le cahier d’impressions du musée, pour l’année 1948, sont restées toujours d’actualité: Je peux avouer sans exagérer que le musée crée par le Prêtre Matasa est le musée de préhistoire le plus intéressant de la Roumanie (...). Spécialement par ses recherches scientifiques, le musée joue d’une valeur inestimable. Nul part ailleurs on ne peut étudier mieux qu’ici les innombrables et compliqués problèmes du complexe des civilisations Cucuteni-Tripolye, qui caractérisaient au Néolithique l’aire géographique de la Moldavie et de l’Ukraine, en représentant, à ces temps lointaines et anonymes, un éclat artistique unique en Europe. Nul part ailleurs, dans nul autre musée, ces civilisations apparentées et successives, ne sont si varié et complexe représentées, car elles sont rares les régions dans lesquelles les établissements Néolithiques cucuteniens soient si denses comme dans le département de Neamt.

Les principaux domaines par lesquels le Musée d’Histoire et d’Archéologie Piatra-Neamt s’est affirmé dans la recherche de la culture Cucuteni ont été les investigations de terrain et la valorisation du matériel archéologique par des expositions et publications.
Dans les deux périodes analysées en ce qui suit, les activités ont connu une ascension graduelle.

Les préliminaires

  1. Les recherches archéologiques dans les six premières décennies s’agissent des fouilles systématiques propres ou sous la coordination de certains spécialistes des Instituts d’Archéologie de Bucarest et de Iassy (à Bodesti-Cetatuia Frumusica, C. Matasa, 1939-1942; Ghelaiesti-Nedeia, St. Cucos, D. Monah, A. Nitu, 1969-1986; Ghindaoani-Dealul Ivascu, Gh. Dumitroaia, 1992; Hlapesti-Dealul Dactei, St. Cucos, 1974; Izvoare, R. Vulpe, entre 1936-1948; St. Cucos, D. Monah et Gh. Dumitroaia en 1984; S. Marinescu-Bîlcu, M. Alexianu et E. Ciubotaru entre 1988-1992; Lunca-Poiana Slatinei, Gh. Dumitroaia, 1983-1993; Negritesti-Movila Flocoasa, Gh. Dumitroaia, 1991; Oglinzi-Bai et Cetatuia, Gh. Dumitroaia, 1990-1992; Petricani-La Scoala, C. Matasa en 1938; St. Cucos entre 1973-1974; Piatra-Neamt-Cetatuia Valeni, H. Dumitrescu en 1942; St. Cucos en 1974 et 1981; Piatra-Soimului-Horodistea, R. Vulpe entre 1935-1940; S. Marinescu-Bîlcu et St. Cucos en 1973; Poduri-Dealul Ghindaru, D. Monah, St. Cucos et Gh. Dumitroaia entre 1979-1996; Raucesti-Munteni, St. Cucos et Gh. Dumitroaia entre 1978-1979; Gh. Dumitroaia en 1986; Târpesti-Râpa lui Bodai, R. Vulpe et C. Matasa en 1938; Vl. Dumitrescu et S. Marinescu-Bîlcu entre 1959-1968; Tg. Neamt-Pometea, R. Vulpe en 1938; I. Untaru, 1973; Tg. Ocna-Podei, C. Matasa entre 1939-1943, 1956; Traian-Dealul Fântânilor, Vl. Dumitrescu, H. Dumitrescu entre 1937-1961 et Dealul Viei, H. Dumitrescu entre 1953-1961; Vânatori-Neamt-Izvoare, Gh. Dumitroaia en 1982) et des recherches de terrain.

  2. L’activité expositionale a été constituée par la mise en place de l’exposition permanente (en 1934, quand la Maison Nationale "Regina Maria" est devenue musée, il y avait ici une mini exposition à quatre vitrines mise en place par C. Matasa, agrandie en 1957 à 24 vitrines; en 1960 - celui-ci aidé par M. Zamosteanu a réorganisé l’exposition permanente dans le siège de Piata Libertatii no. 1 dans lequel
    Musée Archéologique Régional de Piatra-Neamt - 1960 Musée d’Histoire et d’Archéologie Piatra-Neamt - 2004
    les vestiges énéolithiques disposaient de beaucoup plus d’espace; entre 1970-1978, suite aux recherches systématiques et à l’activité des jeunes archéologues, l’exposition permanente a connu des transformations considérables; en 1980, même si le musée est déménagé dans son siège actuel, le segment exposition dédié à la culture de Cucuteni a été diminué de plus de 60% face à ce qu’il y avait dans l’ancien bâtiment, et entre 1990-1991 on a agrandit le segment "Cucuteni" du musée à huit sales) et temporaires (1981 - La plastique anthropomorphe néo-énéolithique de la Roumanie (D. Monah); 1984 - à l’occasion de l’anniversaire du centenaire depuis la découverte de l’établissement Cucuteni a été mise en place une très grande exposition d’art cucutenien;
    1986 - première exposition
    1986 - a été mise en place la première exposition dédiée au site de Poduri-Dealul Ghindaru (coord. D. Monah et Gh. Dumitroaia); 1991 - a été mise en place l’exposition La plastique de la culture Cucuteni (en collaboration avec V. Marchevici, de l’Institut d’Archéologie et Etnographie de Chisinau), à l’occasion de la session nationale des rapports archéologiques; 1993 - collaboration à l’organisation de l’exposition L’art de la culture Cucuteni, de Bacau et de Iasi.
  3. Concernant les publications, jusqu’il y a une décennie, on pouvait remarquer: en 1938 a été publié un premier répertoire des découvertes par Constantin Matasa (Recherches de la Préhistoire du dép. de Neamt); en 1946 C. Matasa publiait Frumusica. Village Préhistorique à céramique peinte dans la Moldavie du nord, la première monographie de la littérature archéologique roumaine écrite dans une langue de circulation internationale;
    Frumusica. Village Préhistorique à céramique peinte dans la Moldavie du nord Memoria Antiquitatis. Acta Musei Petrodavensis, No I La céramique Néolithique du Musée Archéologique de Piatra-Neamt
    en 1969 apparaît l’annuaire Memoria Antiquitatis. Acta Musei Petrodavensis, dans lequel, jusqu’au XVIIe volume de 1987, ont été publiées des études importantes, des articles, des notes et des comptes rendues concernant la culture Cucuteni, comprenant plus de 350 pages, sous la signature de quelques personnalités marquantes, telles: Vl. Dumitrescu, H. Dumitrescu, S. Marinescu-Bîlcu, D. Monah, St. Cucos, A. László et alii.; en 1973 apparaît le premier nombre de la série Bibliotheca Memoriae Antiquitatis (BMA), respectivement La céramique Néolithique du Musée Archéologique de Piatra-Neamt, par St. Cucos, et en 1985 a été publié à l’Editure Junimea de Iasi le volume Les établissements de la culture Cucuteni en Roumanie, signé par les chercheurs D. Monah et St. Cucos.

La constitution du Centre de Recherche de la Culture Cucuteni

Cucuteni 110L’idée de créer un milieu administratif favorable aux recherches a été, sans aucun doute, beaucoup plus ancienne, mais la suggestion reçue à l’occasion du colloque international dédié à la célébration de 110 ans depuis la découverte de l’établissement éponyme, organisé à Piatra-Neamt le 17-18 juin 1994, par prof. dr. Petre Roman, a été décisive dans notre initiative. Attentionné au sujet des arguments qui devaient être soutenues devant les institutions patronales et aux sensibilités inhérentes des chercheurs de Iasi, autres que notre collègue Dan Monah, qui d’ailleurs nous a été proche, nous avons commencé les démarches, et suite au mémoire dressé, en avril 1995 nous avons reçu toutes les approbations nécessaires à la constitution du Centre de Recherche de la Culture Cucuteni, qui est devenu une section du Complexe Départemental des Musées de Neamt dans le Musée d’Histoire et d’Archéologie.

mai 1997Deux ans plus tard, suite à la proposition issue durant la séance finale du Colloque International La composante pré-indoeuropéene du monde trace. Le complexe culturel Cucuteni-Tripolye, qui a eu lieu à Piatra-Neamt le 29-31 mai 1997 on a accepté le changement de nom de cette section par le Centre International de Recherche de la Culture Cucuteni.

Le Centre International de Recherche de la Culture Cucuteni (CICCC) réalise ses activités conformément à la Loi des Musées et des Collections no. 311/2003, la Loi no. 319/2003 concernant le statut du personnel de recherche-développement des institutions publiques, la Loi no. 324/2003 pour approuver l’Ordonnance no. 57/2002 concernant la recherche scientifique et aux prévisions du Règlement d’organisation, fonctionnement et d’ordre intérieur du Complexe Départemental des Musées de Neamt.

Principalement, ses objectives visent la réunion du tout potentiel (chercheurs, base matérielle, financements extrabudgétaires et allocations budgétaires, des souteneurs externes et des admirateurs de l’histoire ancienne) envisageant une meilleure connaissance de la culture Cucuteni par les professionnels et le grand public du pays et de l’étranger.

On poursuit: l’initiation et la réalisation des programmes d’importance majeure dans le domaine des recherches systématiques de terrain et des investigations interdisciplinaires; la réalisation de la bibliographie de spécialité et de la base de dates; la consolidation de la base matérielle et la création des conditions pour actualiser les expositions permanentes et l’organisation des expositions temporaires; le travail muséal et la gestion des matériaux issues des recherches systématiques propres de terrain en même temps que ceux pas encore valorifié; la réalisation des notes, articles, comptes rendues, études et volumes individuels concernant la culture Cucuteni; l’édition des travaux des employées permanents et des collaborateurs externes concernant la culture Cucuteni; l’encouragement de certains stages de documentation pour les professionnels propres et surtout pour les collègues de la R. de la Moldavie et de l’Ukraine; l’intensification des contacts et de la collaboration avec les instituts et les musées de l’étranger intéressées au néo-énéolithique de Roumanie; la fluidisation de l’échange des informations concernant les résultats des recherches dans la mass media, affin de mieux rechercher la culture Cucuteni.

Dans les 10 ans passés depuis sa fondation, l’activité du CICCC a été très chargée, même si le nombre des spécialistes propres a été réduit, les disponibilités des employées, collaborateurs et de la direction n’ont pas toujours atteint le niveau voulu, et les financements se sont avérés insuffisants.

Les principaux domaines sont restées les mêmes, mais leur intensité et diversité a été beaucoup plus grande.

  1. Lunca-Poiana SlatineiOn a réalisé des fouilles archéologiques systématiques dans les départements de Neamt (à Lunca-Poiana Slatinei et Oglinzi-Bai, entre 1994-2004, aux interruptions, par Gh. Dumitroaia et les collaborateurs; Dobreni-Matahuia, en 1998, par Gh. Dumitroaia et les collaborateurs; Tg. Neamt-Pometea, en 2003, par Gh. Dumitroaia, C. Preoteasa, R. Munteanu et D. Nicola), Bacau (Poduri-Dealul Ghindaru, en 1994-1996, 2000-2004, en collaboration avec D. Monah; Cucuieti-Slatina Veche, en 2004, R. Munteanu, D. Nicola, C. Preoteasa et Gh. Dumitroaia), Harghita (Pauleni-Ciomortan, en collaboration Gh. Dumitroaia et V. Cavruc) et Suceava (Solca-Slatina Mare, en 2003, D. Nicola, R. Munteanu, C. Preoteasa et Gh. Dumitroaia).
    Les recherches de terrain à travers les 10 dernières années menés sous notre coordination par les chercheurs plus jeunes Roxana Munteanu, Dorin Nicola et Constantin Preoteasa ont eu pour objectif les alentours des sources d’eau salée de Sacuta et Solca (dép. de Suceava), Solont, Cucuieti, Prohozesti, Zemes, Sarata, Margineni et Moinesti (dép. de Bacau), Baltatesti, Sarata, Dobreni, Gârcina, Oglinzi, Þolici, Negresti, Negritesti, Piatra-Neamt, Piatra-Soimului, Poiana et autres (dép. de Neamt), où on a vérifié et découvert des nouveaux établissements ou matériaux attestant l’exploitation de ces salaisons pendant la culture Cucuteni.
    Autres recherches de terrain se sont déroulées sur le territoire des villages Cândesti, Rediu, Dobreni, Secuieni, Valea Seaca et Moldoveni (dép. de Neamt).
    Suite aux collaborations avec l’Université de Durham (Grande Bretagne) et CNRS-Besançon (France) nous avons poursuivi les équipes qui ont entreprit des investigations magnétométriques, prélèvements palynologiques, 14C et sédimentologistes, qui sont en train d’être analysés dans les laboratoires de l’étranger.
  2. On a réalisé l’analyse et l’inventaire des matériaux en provenant des recherches de terrain (fouilles et recherches de terrain), des transferts (plus de 3000 objets de l’Institut d’Archéologie de Iasi), et des dons (la collection Caia), en même temps que l’évidence analytique et la classification des pièces de la catégorie trésor qui ont constitué des activités complémentaires, obligatoires, imposées par la recherche de terrain.
  3. Compte tenant du spécifique de l’institution au quelle le CICCC est subordonné, l’organisation des expositions a occupé une place fort importante. Plus précis, il s’agit des:
    • collaborations aux expositions itinérantes: La céramique Néolithique peinte de la Roumanie (organisée par le Musée National d’Histoire de la Transylvanie de Cluj-Napoca), en 1995; Civilisation et culture dans les Carpates Orientales, ouverte à Sf. Gheorghe en 1998; Arte et spiritualité dans la culture Cucuteni, organisé au Musée National de la Bucovine de Suceava en 1998; Un monde retrouvé. Le village cucutenien de Poduri, ouverte au Musée National d’Histoire de la Roumanie en décembre 2000-février 2001;
    • l’exposition Poduri-Dealul Ghindaru. Une station archéologique d’exception, ouverte à Bacau en 1995 (D. Monah et Gh. Dumitroaia);
    • l’organisation pour la première fois d’une ample exposition à l’étranger, à Thessaloniki (Gréece), en septembre-décembrie 1997: Cucuteni. The Last Great Chalcolithic Civilization of Europe (projet Gh. Dumitroaia et C.M. Mantu); accompagnée par un catalogue d’exception (246 p.), du même nom, en anglais et grécque realisé par D. Monah, F. Monah, C.M. Mantu et Gh. Dumitroaia publié à l’Editure Athénès Publishing and Printing House de Bucarest;
    • l’organisation de l’exposition Art énéolithique. Cucuteni, ouverte au Musée National Cotroceni et itinnérée au Musée Départemental d’Histoire de Brasov, pendant l’été l’automne 2002;
    • l’exposition Poduri-Dealul Ghindaru. Une Troia dans les Sous Carpates de la Moldavie, inaugurée à Piatra-Neamt le 6 novembre 2003 et itinnérée à Brasov en 2004 en recevant le prix Adrian Radulescu du Ministère de la Culture et des Cultes pour l’archéologie;
    • la mise à jour et la modernisation de certains segments de l’exposition permanente (2003);
    • la collaboration avec le Musée National d’Histoire de la Roumanie à l’organisation de l’exposition qui va représenter notre pays à Stockholm (Suède) en octobre 2004-mars 2005.
  4. La conception, l’écriture et l’édition des oeuvres de spécialité des employées actuels ou anciens, en même temps que celles des collaborateurs du CICCC: Cucuteni aujourd’hui, Gh. Dumitroaia, D. Monah (éds.), BMA II, 1996, 371 p.; D. Monah, Plastica antropomorfa a culturii Cucuteni-Tripolie, BMA III, 1997, 251 p. + 262 fig.; C. M. Mantu, Cultura Cucuteni. Evolutie, cronologie, legaturi, BMA V, 1998, 324 p.; St. Cucos, Faza Cucuteni B în zona subcarpatica a Moldovei, BMA VI, 1999, 228 p. + 81 fig.; Gh. Dumitroaia, Comunitati preistorice din nord-estul României. De la cultura Cucuteni pâna în bronzul mijlociu, BMA VII, 2000, 325 p.; D.N. Popovici, Cultura Cucuteni. Faza A. Repertoriul Asezarilor (I), BMA VIII, 2000, 356 p.; Gh. Dumitroaia (ed.), In Memoriam Constantin Matasa, BMA X, 2001, 267 p.; V. Sorochin, Aspectul regional cucutenian Draguseni-Jura, BMA XI, 2002, 253 p. + 140 fig.; D. Monah, Gh. Dumitroaia, F. Monah, C. Preoteasa, R. Munteanu, D. Nicola, Poduri - Dealul Ghindaru. O Troie în Subcarpatii Moldovei, BMA, XIII, 2003, 250 p.; M. Petrescu-Dîmbovita, M.-C. Valeanu, Cucuteni-Cetatuie. Monografie arheologica, BMA XIV, 2004, 720 p.
  5. Les articles conçues/rédigés pour la publication par les employées et les collaborateurs du CICCC dans le vol. XVIII-XXIII de l’annuaire Memoria Antiquitatis représentent plus de 500 pages.
  6. L’organisation des manifestations scientifiques: Le Colloque International Cucuteni - Un miracle dans l’Age de Pierre. 110 ans depuis la découvert de l’établissement éponyme, 17-18 juin 1994;
    Colloque international organisé à Bacau-Tescani-Moinesti
    Le Colloque International Tells - axes chronologiques de la préhistoire, organisé à Bacau-Tescani-Moinesti, en collaboration avec l’Institut d’Archéologie de Iasi, entre 7-10 septembre 1995; Le Colloque International La composante pré indoeuropéenne du monde trace. Le Complexe Culturel Cucuteni-Tripolye, 29-31 mai 1997;
    In Memoriam Constantin Matasa
    le colloque In Memoriam Constantin Matasa, 3-4 novembre 2001; la session de communications scientifiques du Musée d’Histoire et d’Archéologie de Piatra-Neamt, 6-7 novembre 2003; la session anniversaire Le Musée d’Histoire et d’Archéologie. 70 ans d’existence, 24-25 juin 2004; les colloques internationaux Cucuteni. 120 ans des recherches. Le temps du bilan et L’archéologie pré- et protohistorique du sel, 21-24 octobre 2004.
    Cucuteni. 120 ans des recherches. Le temps du bilan L’archéologie pré- et protohistorique du sel
  7. D’autres activités ont visé: la rédaction et la publication des volumes XVIII-XXIII de l’annuaire Memoria Antiquitatis. Acta Musei Petrodavensis; la rédaction et la publication du volume Recherches archéologiques et historiques dans la zona du lac d’accumulation de Bicaz (coord. Mircea Petrescu-Dîmbovita et Victor Spinei, BMA XII, 2003, 518 p.); l’organisation de l’exposition et du colloque La culture Costisa au contexte de l’Âge du Bronze de la Roumanie, Piatra-Neamt-Miercurea Ciuc, 12-15 septembre 2001; la participation aux différentes manifestations scientifiques et expositionales du pays et de l’étrangers; l’évidence du patrimoine, les tours guidées des visiteurs, la documentation.
    Memoria Antiquitatis. Acta Musei Petrodavensis, No XXIII La culture Costisa au contexte de l’Âge du Bronze de la Roumanie La culture Costisa au contexte de l’Âge du Bronze de la Roumanie

Projets

Dans la période suivante, CICCC souhaite de réaliser: la mettre en place du musée dédié à l’art de la culture Cucuteni, dans l’immeuble qui nous a été attribué suite à la Décision no. 109/2004 du Gouvernement de la Roumanie; la rédaction et la publication du volume L’art de la culture Cucuteni, par Anton Nitu; la préparation pour l’edition et la publication des communications soutenues aux colloques en train d’être organisés à Piatra-Neamt à l’occasion de l’anniversaire de 120 ans depuis la découverte de l’établissement éponyme de la culture Cucuteni; la continuation des fouilles systématiques de Poduri (dép. de Bacau) et Lunca (dép. de Neamt); l’analyse des matériaux archéologiques issues suite aux recherches de terrain et leur valorisation scientifique.

Affin de mettre en oeuvre ses projets CICCC va promouvoir une collaboration plus étroite avec les institutions et les chercheurs préoccupés par l’étude de cette civilisation, du pays (l’Institut d’Archéologie de Iasi, La Fondation «Cucuteni pour le IIIe Millénaire» de Bucarest, le Musée National d’Histoire de la Roumanie), et de l’étranger.


History Museums / Piatra-Neamt / I.R.C.C.C.Up


  Istorie | Arta | Etnografie | Stiinte Naturale | Memoriale

Designed by NeT MEDIA. Copyright © Complexul Muzeal Judetean Neamt. All rights reserved.